Boutique Biologiquement.comGéologie du Larsac

  Posté par lecaylar.fr       Laisser un commentaire
[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Comme le Causse du Larzac, auquel il appartient, sa géologie se caractérise essentiellement par un relief dolomitique. La dolomie est une roche constituée de calcite (carbonate de calcium) et de dolomite (carbonate double de calcium et de magnésium) formée au jurassique moyen, iI y a 150 millions d’années.

La transformation du carbonate de calcium en dolomite a pour conséquence que les coquilles de lamellibranches, de gastéropodes, les tests de foraminifères, et tous les organismes faits de calcite ou d’aragonite vont disparaître du fait de l’entiére cristallisation de la roche. Ainsi s’explique que ces roches sédimentaires ne contiennent pas de fossiles et que leur dispositions en strates soit si peu évidente.
Cette dernière est facilement soluble sous l’action de l’eau chargée de gaz carbonique. La roche se désagrège, formant le “grésou”, un sable fin qui s’accumule au pied des rochers. C’est également une roche gélive et qui résiste peu aux eaux de ruissellement. Ce phénoméne de désagrégation, trés irrégulier, crée de curieux reliefs aux formes très diverses : tours, arches, colonnes, le tout prenant l’aspect d’un paysage ruiniforme. Ces ensembles, véritables chaos, caractérisent le sud-ouest du plateau du Larzac, mais on les retrouve aussi à Montpellier-le-Vieux, Nîmes-le-Vieux, Mourèze etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *